J’enregistre le monde qui m’entoure de manière épisodique, alternant des courtes phases de prise de vue avec des longs temps de réflexion. Ce carnet de bord me permet ainsi de faire la lumière sur des détails d’ un certain quotidien, a mi chemin entre parcours autobiographique et reportage. Car c’est pour moi l’essence même de ce médium et j’essaie de situer ma pratique dans ce faible interstice.

Prendre une photo, c’est avant tout enregistrer un fragment du monde extérieur, afin de conserver et partager une mémoire de moments vécus, qui ne se reproduiront jamais plus de la même façon.  J’ai progressivement admis qu’une image pouvait etre posée, agencée, malgré ma profonde aversion pour l’image fabriquée et la transformation du réel. Même si de part sa nature, l’image photographique n’offre à l’oeil qu’une certaine perception de la réalité, j’essaie pour ma part que celle ci garde une certaine justesse.